Tous les films


7 prochains jours

Le journal

Grignews

Facebook

Vous êtes ici : Agenda > Le client

Le client


Version originale sous-titrée

Titre original Forushande
Réalisateur Asghar Farhadi
Acteurs Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi
Durée 2 h 05
Origine Iran/France
Langue farsi
Année 2016
Distributeur Cinéart
Récompense Prix du scénario et prix de l'interprétation masculine – festival de Cannes 2016

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d'importants travaux menaçant l'immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement, mis gracieusement à leur disposition par leur ami Babak, metteur en scène de théâtre.

Emad est professeur ; lui et Rana ont pour passion le théâtre et préparent assidûment un nouveau spectacle : l’adaptation de Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller.

Farhadi pose une toile de fond dense : une ville en mutation, un couple contraint à modifier ses habitudes, la difficulté de monter une pièce de théâtre dans le cadre strict des bonnes mœurs – autrement dit la censure – iraniennes. Il dissémine quelques dialogues légèrement énigmatiques, ouvre le champ du film pour que la tragédie à venir soit un bouleversement complet des repères, pour les protagonistes comme pour le spectateur.

Le coup de théâtre vient de la sèche rupture d’une vie ordinaire par l’irruption d’une violence subie (non montrée, d’où sa force d’évocation). Un soir, Rana rentre plus tôt et quand on sonne à la porte, elle ouvre sans s’inquiéter avant de retourner sous la douche, pensant qu’Emad a oublié ses clefs…

Dans l’après-coup de cette agression sexuelle violente, il s’agira alors pour Rana d’accepter, doucement, de vivre avec ce spectre qui parasite son quotidien et bloque son horizon, tandis qu’Emad, lui, n’aura de cesse de retrouver le coupable, obsession grandissante qui finit par occuper tout son espace mental. Rana est tour à tour assommée, affaiblie puis combattive, lui, gêné, agressif, revanchard (pour lui-même ou pour sa femme ?). Et tous, mari, proches, amis de réagir sans même parvenir à nommer les faits dans toute leur clarté.

Chez Farhadi, pas de monstres, mais plutôt une dissection de l’humain à travers chaque acte posé, soit-il vil ou courageux, pour saisir au plus près les raisons invoquées pour justifier ses choix et ses comportements. Le poids moral des agissements de chacun tendra les rapports entre les êtres jusqu’à un paroxysme époustouflant.


Prochaines séances

Aucune séance à venir pour ce film