Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 24 pages) sous sa forme imprimée est aujourd'hui épuisé mais vous pouvez acheter directement ce dossier au format PDF au prix de 5,60 € et le télécharger en cliquant ici.

Mode d'emploi à lire avant d'acheter

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré aux films
Crin Blanc & Le ballon rouge
d'Albert Lamorisse
France, 1953, 40 mn, noir et blanc & France, 1956, 36 mn, couleur

Le dossier pédagogique dont on trouvera un extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants du primaire qui verront les films Crin Blanc & Le ballon rouge avec leurs élèves (entre six et dix ans environ). Il contient plusieurs animations qui pourront être rapidement mises en œuvre en classe après la vision du film.

Deux films datés

Objectifs

  • Se souvenir des films
  • Identifier, comparer, interpréter des détails révélateurs
  • Évaluer la distance historique

Méthode

  • Grille comparative: Mettre en parallèle le cadre de Crin blanc, celui du Ballon rouge et son propre univers personnel tel qu'on l'a représenté en images avant la vision des films

Une grille de comparaison

 Mon universCrin BlancLe Ballon rouge
Paysage (ville/campagne)      
Logement      
École      
Commerces      
Moyens de locomotion      
Routes      
Vêtements      
Loisirs      
"Corvées"      
Nourriture      
Autres détails      

Commentaire

Grâce à cet exercice de comparaison, les enfants auront l'occasion de remarquer que les trois univers envisagés présentent chacun un nombre important de particularités propres même si, a priori, Crin blanc semble beaucoup plus éloigné de nous que Le Ballon rouge, qui se déroule dans un cadre urbanisé[1]. En effet, si Crin blanc met en scène une histoire qui semble s'inscrire dans un passé lointain, presque mythique, Le Ballon rouge a pour cadre une ville dont les infrastructures ressemblent aux nôtres (église, école, transports en commun, immeubles, éclairage public…), tout en portant toutefois la marque d'une époque antérieure: il y a des immeubles à appartements mais pas de hauts buildings, l'école que fréquente Pascal accueille seulement des garçons, vêtus sobrement, portant tous le même short et le même genre de cartable; les enfants se groupent en bandes, passent la journée ensemble dans le quartier sans surveillance; leurs jouets sont rares et rudimentaires (lance-pierres)…; il n'y a pas de grandes surfaces, de supermarchés, les commerces semblent beaucoup moins nombreux; les voitures sont rares, de couleur sombre et de modèles anciens; les bus et les trains sont différents: locomotives à vapeur et bus à impériale comme il n'en existe plus de nos jours… Ces deux derniers détails, en tant que témoins d'une époque révolue, pourront d'ailleurs servir d'indicateurs plus précis pour situer la période évoquée par le film[2].


1. Cette impression d'éloignement est évidemment encore renforcée par l'utilisation du noir et blanc, un procédé aujourd'hui daté, utilisé rarement et essentiellement à des fins esthétiques.

2. D'après l'avis de certains experts, il semblerait que le Paris — et plus particulièrement le quartier de Ménilmontant —, montré dans Le Ballon rouge n'existait déjà plus dans les années 50. Il y aurait donc dans le film une part plus ou moins importante de reconstitution historique, qui témoigne de la volonté d'Albert Lamorisse d'inscrire son histoire dans un passé déjà révolu à l'époque du tournage du film. Par conséquent, on n'exigera pas des enfants qu'ils reconnaissent de façon précise une période à partir d'images que nous-mêmes, spectateurs adultes, ne pouvons situer avec une grande exactitude. Rappelons d'ailleurs que l'objectif de l'animation n'est pas celui-là et que le véritable but est ici d'amener les jeunes spectateurs à réfléchir à la notion d'écart historique.