Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 20 pages) sous sa forme imprimée est aujourd'hui épuisé mais vous pouvez acheter directement ce dossier au format PDF au prix de 5,60 € et le télécharger en cliquant ici.

Mode d'emploi à lire avant d'acheter

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film d'animation
Des animaux fous, fous, fous
de Nils Skapans, Janis Cimermanis et Dace Riduze
Lettonie, 2000, 42 minutes

Le dossier pédagogique dont on trouvera un court extrait ci-dessous s'adresse aux enseignants du maternel qui verront le film d'animation Des animaux fous, fous, fous avec leurs élèves (entre trois et six ans environ). Il contient plusieurs animations qui pourront être rapidement mises en oeuvre en classe après la vision du film.

Du bruit, des couleurs, des matières

Le fait que Des animaux fous, fous, foussoit réalisé en animation en trois dimensions, avec des poupées, des marionnettes, fabriquées en tissu, et des décors et accessoires en diverses matières, rend ces petits films particulièrement attachants. Comme s'ils sollicitaient, de manière imaginaire, le sens du toucher. De la même manière, les petits cris, les grognements, et tous les bruits du film stimulent l'imagination. Nous voudrions ici attirer l'attention des enfants sur ces particularités formelles.

Du bruit

Objectif

  • Sensibiliser à la dimension sonore du film

Déroulement

Il s'agit de produire des sons originaux, avec son corps ou avec des accessoires.

Dans un premier temps, invitons les enfants à faire des bruits avec leur corps: avec la bouche bien sûr (cordes vocales, lèvres, langue) mais aussi avec les mains (claquer des doigts, taper dans les mains ou sur diverses parties du corps)

Les enfants font d'abord des essais pour eux-mêmes, puis sont invités à produire un son devant les autres qui écoutent.

Dans un deuxième temps, demandons aux enfants de produire des sons de la même façon mais avec des accessoires. Pour cela, on aura rassemblé en classe toutes sortes d'objets susceptibles de faire du bruit: sachets en plastique, sacs de graines, boîtes, récipient avec de l'eau, papier, brosses, tuyaux, objets en bois, en métal, verres, etc.

Invitons chaque enfant, l'un après l'autre, à choisir un accessoire et à produire un son devant les autres enfants qui écoutent.

On peut enregistrer les sons produits et les réécouter un peu plus tard en essayant de retrouver comment chaque son a été produit.

Des couleurs, des matières

Objectif

  • Sensibiliser à la dimension «matérielle» des personnages du film

Déroulement

Il s'agit d'imaginer quel tissu, quelle matière on pourrait utiliser pour figurer la «peau» de divers animaux.

Rassemblons en classe des échantillons ou des restes de tissu, les plus variés possibles: feutre, coton, velours, laine, toile cirée, imitation fourrure, mohair, tweed, skaï, tissu-éponge, tricot, toile de jute, etc.

Invitons les enfants à les manipuler et à imaginer quel animal pourrait être «fabriqué» dans cette matière. Quelle matière utiliserait-on pour réaliser un singe, un éléphant, un poisson, une vache, un pingouin, un serpent, un oiseau, un chien, un phoque, une tortue, un lapin, une chèvre, un mouton...

On peut donner une finalité à cette activité en proposant aux enfants de réaliser une carte (à envoyer sous enveloppe). Pour chaque enfant, on prépare une feuille A4. Dans son quart inférieur droit, on dessine un animal de manière à ce que le «corps» (par opposition à la tête, aux membres, à la queue) soit bien délimité. (Quatre exemples de silhouettes sont reproduits dans le dossier imprimé. Le trait gras délimite la partie à découper.) Chaque enfant choisit une feuille et découpe (par piquage par exemple) le corps de l'animal. Il choisit ensuite le morceau de tissu qu'il imagine ressembler à la peau de l'animal. Ce morceau de tissu pourra alors être collé au dos de la feuille, de manière à recouvrir le trou laissé par le découpage (il doit être juste assez grand pour cela et ne pas déborder du quart de page).

L'enfant peut alors colorier les autres parties du corps de l'animal. Il reste ensuite à plier la feuille dans le sens de la largeur, coller les deux parties et replier la feuille dans le sens de la longueur, de telle sorte que le dessin se trouve à l'extérieur.